Rééquipement « Attaque à main armée » Aiguille de Sialouze – août 2021

(1985 – Jean-Michel Cambon, Serge Ravel)

Rééquipement partiel par Jean-Michel Cambon, et ?… – 2001
Finalisation du rééquipement par Serge Ravel, Alain Bengaouer, Yves Rogez 29, 30 et 31 août 2021

Un petit récit de ce rééquipement

Portage jusqu’au refuge du Sélé le 29 Août par Alain, Serge et Yves avec tout le barda et 200 points inox. Portage très éprouvant car sacs bien trop lourds (3h20 jusqu’au refuge).
Le lendemain 30 Août, la montée à Sialouze s’est faite avec des sacs un peu moins lourds, mais l’approche nous a paru encore longue. Le genépi de Raoul la veille faisait encore visiblement bien effet, vu le léger détour effectué pas très volontairement pour accéder à la voie… Attaque au soleil vers 10h30 de la première partie de la voie qui avait été rééquipée par Jean Michel et des compagnons en 2001. Nous avons remonté les 7 longueurs équipées en ajoutant quelques points en bas, en révisant les relais (remplacement des spits de 10 mm). Nous avons également ajouté 2 goujons dans L6 (6c et 6b qui semblent bien durs…) pour faciliter le passage en A0. Rééquipement de L8 en goujons puis redescente. Matériel lourd laissé au pied et retour légers au refuge. Yves enchaîne par la descente vers Ailefroide après un tout petit pastis, car il faut bosser le lendemain.

Le 31 Août, l’équipe réduite attaque bien plus tôt après une montée efficace car bien repérée et avec des sacs bien légers. Les 8 longueurs de la vieille sont remontées rapidement dans une atmosphère vivifiante (ça caille) mais toujours dans la bonne humeur. Vers 11h30, le rééquipement reprend avec la superbe traversée en 6a de L9. Les points anciens (spits de 8 étonnamment en bon état et pitons) sont remplacés par des goujons. L10 permet de rejoindre la rampe en une grande ou deux petites longueurs. A part un point de renvoi pour protéger le départ du relais, aucun points supplémentaire n’a été ajouté. On est au pied de la longueur de 7b de « Unchi Maka » avec ses beaux spits. La remontée de la rampe de L11 à gauche, quant à elle est un peu rectifiée (pose de 3 points et tracé plus direct). Un vrai relais vient aussi remplacer les deux vieux pitons existants. Les 3 dernières longueurs voient également les anciens points changés mais pas de points supplémentaires. Dans ces 3 longueurs l’utilisation des friends (jusqu’au camalot C3 voire C4) et coinceurs est nécessaire et assez facile.

On arrive alors sur une antécime et les rappels de « Unchi Maka » sont à 50 cm du relais d’ « Attaque à main armée ». Descente efficace par ces rappels mais gare aux grands surplombs : bien balancer pour attraper un rappel sous peine de gigotement désespéré et de remontée de corde physique.
Retour au refuge bien cuits vers 20h.
Globalement l’esprit de l’ouverture a été respecté et la voie garde son caractère (un peu d’engagement et la pose de protections très correctes) mais les points brillants indiquent bien l’itinéraire et leur solidité favorise la sérénité… Il m’a semblé que Jean-Mi nous regardait de là-haut en croisant les bras et en hochant la tête (pas assez de goujons ?).
Nous avions prévu d’enchainer avec le rééquipement de «Purée d’astragale» (entreprise plus difficile) mais le poids des ans (et celui des sacs) s’est fait cruellement sentir et a eu raison de notre motivation. Il aurait été préférable qu’il pleuve, nous aurions eu alors une excuse bien plus noble.
Au total nous avons posé environ 50 points, nous en avons laissés 100 au refuge pour les futurs rééquipements et nous en avons redescendu 50.
Une bien belle aventure et de beaux souvenirs de ce cirque majestueux.

PS d’Alain et Yves: Merci à Serge de nous avoir amenés là-haut quelque 35 ans après l’ouverture et un grand bravo aux ouvreurs visionnaires, Jean-Mi et Serge, de cette ligne magnifique. La ligne est certes ré-équipée, mais on est loin de l’échelle à spits, les coinceurs sont indispensables et on sort à 3500 !